HISTORIQUE

M. Sylvain Trépanier, président du groupe Valorrr, a conclu au besoin de fonder Envirogaz suite à l’observation de problématiques du milieu industriel dans la gestion des matières résiduelles organiques. Ces problématiques visaient autant les utilisateurs de carburant fossile que ceux qui géraient déjà des matières organiques résiduelles. Le fait que plusieurs intrants soient très difficiles à gérer, soit par leur forme physique (liquide, semi-liquide) ou par leurs caractéristiques phénotypiques (fortes odeurs), limite leur traitement sur plate-forme de compostage. Sur ce point, la méthanisation, mode de gestion choisi par Envirogaz, est une filière de traitement complémentaire au procédé de compostage, lequel est utilisé par la division Enviroval dans le traitement des résidus organiques.

Également, suite à des discussions avec des industriels grands consommateurs d’énergie, le déplacement des carburants fossiles par du biogaz représentait une alternative environnementale, renouvelable et économique. La génération de biogaz à partir de matières résiduelles organiques se présentait donc comme une solution à deux problématiques. Le biogaz est, de par sa nature renouvelable, une alternative écologique aux carburants fossiles causant des gaz à effet de serre (GES). Il représente une solution qui répond à la fois aux préoccupations sociales tout en pouvant contribuer significativement au développement économique.

En juillet 2007, une intensification des discussions a amené un nouveau partenaire d’affaire en la personne de M. Michel Laforest, président d’Envirogaz, à se joindre comme actionnaire associé. M. Laforest est un ingénieur civil possédant un MBA. Il a acquis une vaste expérience dans les systèmes de traitement des eaux et du monde de la gestion des matières résiduelles. La naissance d’Envirogaz était donc confirmée.

Depuis, d’importants progrès ont été faits dans l’acquisition de connaissances. Des partenariats ont été réalisés avec des gestionnaires de sites de méthanisation européens expérimentés afin de créer des alliances garantissant le succès des projets entrepris par Enviroval. Également, un autre ingénieur s’est joint au projet en plus de mettre à profit les expertises de la division d’Enviroval (gestion de matières organiques, agronomie, compatabilité etc.).

En novembre 2008, un premier projet officiel voit le jour. La Ville et la MRC de Rivière-du-Loup ont choisit la méthanisation comme mode de traitement de résidus organiques et Envirogaz, après avoir remporté l’appel de candidatures, devient partenaire à 49% dans la nouvelle société d’économie mixte créée. Cette association permettra de créer des emplois dans une industrie d’avenir, soit la production d’énergie par méthanisation des déchets organiques.

 

.: ACCUEIL :: HISTORIQUE :: MISSION :: PRODUITS :: SALLE DE PRESSE :: F.A.Q. :: NOUS JOINDRE :.